Le lac Titicaca hors du temps

Dernière retraite avant de quitter la Bolivie : Copacabana. Ce nom vous parle peut-être à cause de son homonyme brésilien, mais, non, nous n’avons pas volé vers le Brésil ! Ce sera pour un prochain voyage… 😉 Nous sommes sur les rives du fameux lac Titicaca, le plus haut lac navigable du monde, 3812 mètres d’altitude et 8340 kilomètres carrés. Un nom qui fait sourire et qu’on ne peut oublier. Ce serait aussi, selon les croyances incas, le berceau du monde.

Le village de Copacabana est rempli d’échoppes de souvenirs pour les touristes ou de restaurants. Il est dominé par une imposante mais très jolie cathédrale. Pas forcément de quoi y rester très longtemps, à moins d’aller marcher aux alentours (ce que nous n’avons pas fait). Nous avons néanmoins assisté à une petite procession « privée » très festive qui passait juste en-dessous de notre hôtel et qui nous a donné le sourire ! Un peu d’authenticité dans un monde de touristes !


 


 

Un des intérêts touristiques du coin, c’est d’aller sur les îles du Soleil et de la Lune. Isla del Sol, la plus grande, est la plus touristique. Malheureusement, elle est coupée en deux par des conflits locaux un peu obscurs. Seule la partie Sud est accessible et voit se déverser quotidiennement son flot de touristes. Pour notre part, nous n’avons vu que la petite plage servant d’embarcadère / débarcadère. Par contre, nous avons exploré Isla de la Luna, petite île un peu pelée, un peu plus éloignée, sur laquelle les bateaux débarquent leurs touristes pour une heure puis reprennent la mer. Nous, nous y avons dormi. Seuls étrangers une fois les bateaux repartis, nous avons pu prendre notre temps pour explorer le tout petit village et les bords du lac. Une parenthèse enchantée, hors du temps, avec les quelques locaux, leurs lamas et leurs moutons. Nous avons logé dans « la » maison qui domine l’île, en haut de la colline, une petite chambre pour le moins rustique sans aucune commodité, mais dans laquelle Don Luis nous a installé quantité de couvertures pour passer une bonne nuit. Pour les Ker, un peu ermites dans l’âme, c’est comme un petit coin de paradis ! 😊

 

Et de là, nous avons pu profier d’une vue à 360° sur le lac Titicaca, visiter, seuls, l’unique temple de l’île (Templo de las Virgenes ou Temple des Vierges, un temple inca où de jeunes vierges étaient offertes en sacrifice au soleil et à la lune…). Nous avons trempé nos pieds dans l’eau fraîche du lac. Nous avons rigolé sur le nom improbable de ce lac. Nous avons dégusté nos infusions de mouña, plante locale, à la belle étoile, bien au chaud devant un feu. Nous avons observé, admiratifs, les vieilles dames grimper et redescendre la colline avec leurs animaux, matin et soir, passant devant chez nous (nous, nous avons peiné dans les marches qui montaient à notre « maison » !).

Temps suspendu…

wp-15321796808482126205566.jpgwp-1532179678301731756898.jpg

2 commentaires sur « Le lac Titicaca hors du temps »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s